Mairie de Penne D'Agenais
Place Paul Froment - BP 11 47140 PENNE D'AGENAIS
Tél. : 05 53 36 25 25 |Fax : 05 53 36 25 29
Mail : mairie@ville-pennedagenais.fr
Accueil du public : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30.
2010 ©Profil-Web ,Création site Internet
Crédits photos Guillaume Costes



Présentation

Présentation de Penne D'agenais

Sur le circuit des bastides ou des chemins de Saint Jacques de Compostelle, cette place forte médiévale a hérité de son histoire mouvementée des maisons de carctère et des vestiges de fortifications. Au détour des ruelles escarpées, on découvre ateliers d'artisanat d'art, galeries et restaurants. depuis le sanctuaire de Peyragude, un magnifique panorama sur la Vallée du Lot, le port de Penne et le Pays de Serre.

Ruines
Situation de Penne d'Agenais

Une situation exceptionnelle

Penne profite d'une situation exceptionnelle aux confins du Périgord, de la Guyenne et du Quercy. Vous serez très vite charmés par la campagne environnante et les points de vue imprenables sur la vallée du Lot et le Pays de Serres.

Ancien Port fluvial marchand, il est aujourd'hui une halte privilégiée des plaisanciers qui naviguent entre Aiguillon et le barrage de Lustrac. Distance navigable 65km

Paysage

Venir à Penne d'Agenais

  • Aéroport d'Agen à 40 minutes - 3 vols par jour depuis Orly Sud
  • SNCF TGV Paris Montparnasse - Agen :4heures
    Gare de Penne desservie par TER ligne Périgueux - Agen
  • A62 sortie Agen ( 40 minutes) ou Aiguillon ( 40 minutes)
Plan d'accès
Histoire de Penne d'Agenais

Un canton riche de son histoire

armoiries

un peuplement lointain

Des hommes ont vécu ici plusieurs milliers d'années avant notre ère : le site azilien de Port de Penne et le dolmen d'Auradou en témoignent. Le nom de Penne lui-même a une origine gauloise : dans la langue celte, "Penn" signifie crête de montagne.
De l'époque romaine, il reste les traces de nombreuses " villas " qui témoignent : de trois siècles de prospérité. Puis vinrent les grandes invasions, successivement Vandales, Alamans, Goths, Francs, Arabes et Normands. Au 12ème siècle, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Henri Plantagenêt fera passer l'Agenais sous la domination anglaise. Leur fils, Richard Coeur de Lion, séduit par la situation stratégique de Penne, y fît bâtir une puissante forteresse au pied de laquelle vint se blottir la ville. Dès lors, Penne sera la clé du " Duché de Guyenne " dont, au cours de guerres incessantes, les armées se disputeront la possession.

Des combats acharnés

En 1212, pendant la guerre des Albigeois, les croisés s'emparent de la place après un siège de 50 jours. Les habitants qui refusaient d'abjurer leur hérésie auraient été brûlés vifs. Pendant la guerre de Cent Ans, Penne changea plusieurs fois de mains, mais l'épisode le plus sanglant eut lieu au cours des derniers mois de 1372.

Une commune libre sous l'ancien régime

blason

Dés le début du XIIIème siècle, Penne avait reçu une charte de coutumes qui accordait à la commune le droit de s'administrer elle-même. Relevant directement du roi, elle est gouvernée par les consuls élus par les notables. Elle possède alors sa police, sa justice et ses armoiries. Jusqu'à la fin de l'Ancien régime, elle restera une des communautés d'habitants les plus étendues de l'Agenais

2010 ©Profil-Web